Autrefois appelé également "canard nantais", il est connu dans les marais breton et vendéen depuis la première moitié du XVIIè siècle. Du XVIIIè siècle aux années 1960. La renommée de ce canard élevé en liberté dépassera largement la région Nantaise. Depuis, pour cause d'industrialisation de l'élevage, les effectifs n'ont cessé de fondre et l'animal a pratiquement disparu.
Il s'agit d'un canard aux formes longues et amples:

  • chez le mâle, la tête et le haut du cou sont verts, le collier est blanc avec bavettes puis un grand plastron blanc. Les pattes sont jaunes orangées et les ailes bleutées avec des reflets violets verts et des miroirs blancs.
  • La femelle est de teinte isabelle légèrement foncée.


On a retrouvé quelques dizaines de spécimens représentant 2 souches différentes : l'avenir de cette volaille est donc encore très incertain.