Autrement appelé "Race de Deux", cette population résulte du croisement réalisé à la fin du XVIIIè siècle entre le mouton des Landes et le mouton Flandrin (qui a apporté la prolificité).

Retrouvée à Belle-Ile en 1985 où il ne restait que quelques individus et sauvée grâce à l'Ecole Vétérinaire de Nantes, cette grande brebis, de couleur unie blanche ou noire avec une queue souvent dépourvue de laine, est très prolifique (portées de 3 à 4 agneaux courantes, exceptionnellement à 5).

Avec 436 femelles fin 2013 (+ 21 %/2012) dans une cinquantaine d'élevages, son avenir semble s'éclaicir

 
Les animaux sont entre les mains de plusieurs types d'élevages:

  • Particuliers amateurs: qui ont de 1 à 3 brebis,
  • Professionnels: Fin 2013, 5 éleveurs conduisent leurs animaux avec une  vocation économique (lait transformé ou viande); la forte prolificité à leurs yeux n'est pas un problème majeur.
  • Collectivités (écomusées, ferme pédagogique, Parc naturel, ..): celles-ci possèdent 50% du cheptel.

 

 Association Moutons des pays de Bretagne - Denved ar vro

L'association Denved ar vro-moutons des pays de Bretagne  a été créée en 2004 dans le but de sauvegarder et valoriser les races Belle-île et Landes de Bretagne.

Joindre l'association des éleveurs: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le site de Denved ar vro:  http://moutonsdebretagne.fr/