Cette race a été créée au XIXè siècle, par croisements de races anglaises Leicester et Wensleydale (à face colorée) sur les races locales, simultanément avec l'importation des bovins Durham.


Toujours notée avec de grandes qualités d'élevage : facilité de mise-bas, haute prolificité (200%) et importante production laitière, cette grosse race d'herbage (brebis de 80 à 100kg et bélier de 120 à 140kg) présente une toison blanche et se caractérise par une pigmentation bleue foncée de la tête et des membres. Avec un front large et un profil légèrement busqué, la tête est dépourvue de cornes dans les deux sexes.


Dans son berceau d'origine (dépt. 49, 53, 72, 61), elle a été supplantée par la Rouge de l'Ouest ; un noyau dynamique s'est installé dans les Ardennes entre les deux guerres.
Les effectifs fin 2013 sont d'environ 2000 femelles, dont plus de la moitié inscrites à l'OS (Organisme de sélection); mais les éleveurs sont âgés, ce qui pourrait mettre cette race en difficulté à l'avenir. Toutefois, de nouveaux éleveurs rejoignent l'OS depuis 2 ans.

 Accéder à:

Le site officiel de l'OS Bleu du Maine