Autrefois appelé également "canard nantais", il est connu dans les marais breton et vendéen depuis la première moitié du XVIIè siècle. Du XVIIIè siècle aux années 1960. La renommée de ce canard élevé en liberté dépassera largement la région Nantaise. Depuis, pour cause d'industrialisation de l'élevage, les effectifs n'ont cessé de fondre et l'animal a pratiquement disparu.
Il s'agit d'un canard aux formes longues et amples:


On a retrouvé quelques dizaines de spécimens représentant 2 souches différentes : l'avenir de cette volaille est donc encore très incertain.