Mouton Belle Île

Le Belle-Île,
en deux mots

Autrement appelé « Race de Deux », cette population résulte du croisement réalisé à la fin du XVIIIè siècle entre le mouton des Landes et le mouton Flandrin (qui a apporté la prolificité). Retrouvée à Belle-Ile en 1985 où il ne restait que quelques individus et sauvée grâce à l’Ecole Vétérinaire de Nantes, cette grande brebis, de couleur unie blanche ou noire avec une queue souvent dépourvue de laine, est très prolifique (portées de 3 à 4 agneaux courantes, exceptionnellement à 5).

Grâce à un travail de sauvegarde débuté au début des années 2000, les effectifs augmentent progressivement et son avenir semble s’éclaircir aujourd’hui.
Les animaux sont entre les mains de plusieurs types d’élevages :

  • Particuliers amateurs : qui ont de 1 à 3 brebis,
  • Professionnels : Les éleveurs conduisent leurs animaux avec une vocation économique (viande principalement, quelques troupeaux laitiers) ; La forte prolificité à leurs yeux n’est pas un problème majeur.
  • Collectivités (écomusées, ferme pédagogique, Parc naturel, …)
Mouton de Belle Île

  • Toison unie majoritairement blanche avec des taches rousses aux extrémités
  • Toison parfois noire, allant du gris au brun
  • Laine souvent fine et fermée, mais parfois grossière et semi-ouverte
  • Animaux haut sur pied et sans cornes
  • Taille au garrot : 59 à 61 cm
  • Poids : 45 à 55 kg pour les femelles / 60 à 70 kg pour les mâles

  • Valorisation de l’herbe, même des fourrages grossiers
  • Prolificité : généralement 2 agneaux parfois 3,4 par agnelage, et très bonne laitière
  • Caractère sociable
  • Mixité : valorisation du lait en transformation et de la viande, mais aussi de la laine et de l’éco-pâturage

Le mouton Belle-île est le vestige de la Race de Deux, qui tire son nom de sa prolificité (la brebis donne très souvent naissance à deux agneaux). Elle est elle-même issue du métissage du mouton commun (Landes de Bretagne) et de moutons Flandrins introduits au 18e siècle, notamment dans le Morbihan.


1985

  • Il a été retrouvé sur Belle-île par le Professeur Xavier Malher de l’Ecole Vétérinaire de Nantes sur les indications du Docteur Etienne Lebigre, vétérinaire insulaire, qui a été intrigué de la prolificité remarquable des moutons dans les élevages traditionnels. Deux béliers et six brebis ont été ramenés en 1988 à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, en vue de lancer un programme d’étude sur les bases génétiques de leur grande prolificité.

1992

  • Les animaux les moins prolifiques ont été placés à l’écomusée du Daviaud en Vendée et au lycée agricole du Rheu, à Rennes.

1995

  • L’écomusée du Pays de Rennes démarre un troupeau conservatoire avec des animaux venant directement de Belle-Ile.

1998

  • Le CRAPAL effectue une première tournée exhaustive dans les élevages, notamment sur l’île, ce qui permet de visiter les deux élevages fondateurs d’où sont issus les cheptels de l’école vétérinaire ainsi que celui de l’Écomusée du pays de Rennes.

2000

  • Deux béliers issus de brebis prolifiques sont collectés et leurs semences sont stockées dans la Cryobanque Nationale.

2001

  • Le troupeau de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes est démantelé et douze nouveaux élevages sont créés. A ce moment se développe véritablement le travail de sauvegarde de la race.

2004

  • L’association Denved Ar Vro est créée regroupant les races Belle-Ile (de deux) et Landes de Bretagne.

2017

  • Lancement du registre zootechnique, et la création de la marque « L’Agneau Belle-Île « .

2018

  • Mise en place d’un Organisme de sélection des Races Ovines Bretonnes est lancée, avec le GEMO.

2021

  • Création pépinière de béliers Belle-Ile en partenariat avec Accès-Réagis.

Association

Deñved Ar Vro

Ecomusée du Pays de Rennes
Ferme de la Bintinais
35200 Rennes
moutonsdebretagne.fr

Denved Ar Vro

Projet d’installation et suivi génétique :
Benjamin Neau – CRAPAL

benjaminneau.crapal@gmail.com
06 74 54 03 94

Se documenter

Standard de la race Belle-Île

Denved Ar Vro - Commission Raciale Belle-Île
2020

Rapport des 20 ans CRAPAL - Mouton Belle-Île

CRAPAL
2018

Exemple Installation en Belle-Ile

CRAPAL
2018

S'installer en brebis Belle-île, c'est possible !

Denved Ar Vro RACES DE BRETAGNE
2015

Note de synthèse historique de la race Belle-Île

CRAPAL, Emmanuel Tourtier
2018